L’histoireL’hôtel U Tří Pštrosů a une histoire très riche qui remonte à 1855.

La maison a été construite en 1597 bien qu’il y avait probablement une brasserie au Moyen Age que même Charles IV avait plusieurs fois visité quand il suivait la construction du pont en pierre. Le bâtiment d’origine se trouvait sur un des piliers de l’ancien pont Judith qui a été détruit par les inondations.

La maison a été construite par Jan Fux, un homme d’affaires avec des plumes d’autruche, alors création de mode dont il avait fait décorer en 1606 la façade par une publicité boursouflée de son commerce avec les symboles de ses prestations par l’artiste Daniel Alexius z Květné. Jan Fux était « pernař” ou “fedršmuk” il décorait les chapeaux de femmes ou les harnais de chevaux par des plumes d’oiseaux rares, il en créait les éventails et autres décorations qui concevait lui-même comme un créateur de mode.

En 1648, la maison a été endommagée par les Suédois pendant le siège de Prague et en 1657 lors de rénovation Cyril Geer, l’architecte pragois a fait construire le dernier étage baroque. De cette époque, il y a au rez-de-chaussé le plafond en poutres peint et décoré de motifs de vignes découverts lors de la reconstruction dans les années 70 du 20ème siècle. En 1714 Deodat Ramajan, arménien, y a ouvert le premier café en Bohême qui vendait du café importé par le Grec Deodastus Damascenus. En 1972-76 la façade colorée a été réparée, la maison a été renouvellée et transformée en hôtel.

La maison a changé de propriétaire plusieurs fois mais elle a toujours gardé son but – être un lieu accueillant pour celui qui le visite. Le dernier propriétaire privé avant la nationalisation était Josef Dundr, qui a acheté la maison en 1922, il a embellie le restaurant et a réparé correctement la maison. La propriété de l’Etat n’a pas été utile à l’ouvrage, il était dans tel état qu’il menaçait de s’écrouler. A la dernière minute, dans les années 70 du 20 siècle une grande réparation a eu lieu et deux petites expansions y étaient ajoutées, les zones de stockages dans les caves étaient élargies et la maison était transformée en hôtel de luxe et en restaurant. Les plafonds en poutres d’origine du 17ème siècle avec les ornements de la Renaissance dans certaines chambres ont été acrochés sur les structures métalliques et l’intérieur a été équipé des meubles pseudo-rennaisance.

En ce qui concerne le signe de la maison il y a beaucoup de légendes à ce sujet. La première légende raconte que la femme gaspilleuse de Jan Fux, le premier propriétaire de la maison, avait constamment demandé des cadeaux et avait souhaité même une autruche vivante. Son marie l’a satisfait et il l’a satisfait pour la deuxième autruche. Mais quand elle a demandé la troisième autruche, il s’est mis en colère et a dit qu’il souhaiterait faire la troisième autruche d’elle. Le jour suivant la maîtresse de la maison était introuvable et sur la maison a été ajouté un troisième oiseau – l’autruche. La deuxième légende au contraire raconte que sous le règne de Charles IV une délégation étrangère avait passé la nuit dans cette maison et avait apporté à l’empereur comme cadeau trois autruches et pour cette raison la maison a obtenu ce signe de maison.


TIPE: Voir la GALERIE DE PHOTOS DE L’HOTEL.